Relations humaines

 

Si l'on accepte que la vie nous apporte exactement ce dont nous avons besoins, l'autre (quel qu'il soit) est une aide pour progresser sur son propre chemin.

 

Cette progression sur le chemin qui est le nôtre est la chose la plus importante.

Si il faut que l'autre soit remplacé par encore un autre pour améliorer notre progression, nous aurons beau lutter contre, la vie le changera malgré notre attachement.


Ainsi, en gardant à l'esprit que l'autre est là parce que la vie a jugé qu'il est utile à notre progression, nous pouvons apprendre les messages pour lesquels l'autre est dans notre vie.

Pas seulement pour jouir du confort qu'il y a à vivre avec l'autre, mais surtout pour prendre conscience que quand l'autre nous dérange, il n'est en réalité que le révélateur de nos propres problèmes. Comme le médecin qui nous fait mal en pressant sur notre foie. Le médecin n'est pas mauvais, c'est notre foie qui est malade.

En considérant cela sous cet angle, il n'y a plus d'attentes vis à vis de l'autre, il n'y a plus confusion entre l'amour et l'attachement, il ne reste que la reconnaissance de ce que l'autre nous apporte, tel un révélateur de nous-même, un révélateur du divin en nous.